CastleProd est l’entreprise à l’origine du jeu Space Origin, un MMORTS spatial par navigateurs. Je suis depuis maintenant plusieurs mois leur évolution aussi bien de l’équipe que du  projet en lui-même et aujourd’hui il est temps d’en apprendre un peu plus sur ces deux points.

J’ai donc eu la chance de discuter avec l’adorable Aurore alias Actarus, et elle a eu la très grande gentillesse de répondre à quelques petites questions. Au programme, une présentation de CastleProd et un petit tour d’horizon du jeu et de son actualité.

Delo – Quand est-ce que vous avez décidé de vous lancer en tant qu’entreprise ?

Acta – CastleProd a été créée grâce à SpaceOrigin, car à la base, l’entreprise s’appelait Nectar de Code. C’était une boite de développement web, d’applications, de logiciels, etc. Ça faisait pas mal de temps que toute l’équipe avait envie de sortir un jeu, mais l’idée que l’on avait, et qu’on avait déjà commencé à développer, était vraiment de trop grosse envergure.

C’est un peu le problème de la plupart des gens qui veulent se lancer dans ce type de développement, ils ont les yeux plus gros que le ventre et nous, on est tombé en plein dedans. C’était bien trop gros et peu viable. Il fallait donc une entreprise à côté, pour avoir au minimum de quoi vivre, et c’était le rôle de Nectar de Code.

Un jour, on a répondu à un appel d’offre pour un jeu MMO spatial. On a sauté sur l’occasion (enfin un contrat passionnant !) et on a commencé à travailler sur l’ancêtre de SpaceOrigin. Malheureusement, ce projet a été abandonné au bout de 5 mois de travail intense. Cette période a été très difficile pour nous. Soit on laissait tout tomber et on perdait nos cinq mois de travail, soit on gardait tout, et on prenait le risque de se lancer… Seuls… Et puis, on s’est dit qu’il était temps. Enfin. Depuis le temps qu’on voulait prendre un risque mais sans se lancer totalement…

Et étant très attachés à ce qu’on avait déjà créé, on a eu l’envie de l’améliorer, de le rendre plus beau, plus complexe, et réellement plus passionnant encore…

Du coup, on est parti de zéro, sans investisseurs, sans rien, juste avec notre travail, pour aller jusqu’au bout de notre motivation.

Delo – Niveau investissement comment vous gérez ça ? Vous avez fait un financement participatif via Ulule il me semble?

Acta – En fait chaque membre de l’équipe a apporté ses économies pour investir dans le projet, notamment pour la partie communication. Donc on s’est vraiment tous investi à fond. On a également fait une campagne Ulule pour voir si le projet intéressait ou pas le public. C’était plus un coup d’essai qui pouvait apporter un peu d’aide.

On était vraiment content de voir que le projet Ulule marchait, on a même eu plus de soutiens que ce qu’on avait demandé, et on en est ressorti plus motivé que jamais.

Delo – Est-ce que vous en vivez actuellement ?

Acta – Non du tout, on est plutôt en mode survie. Les salaires versés suffisent juste à payer les loyer et la bouffe. Une bonne partie de l’équipe vit en colocation. Il n’y a pas beaucoup d’extra, car on doit refuser des contrats supplémentaires pour dégager un maximum de temps pour développer le jeu. On passe près de 70% de notre temps sur le jeu, et le reste, on développe des applis et des sites qui sont au final, la base de nos salaire. Enfin, sauf moi, qui suis prof à côté. Mais pour nous tous, quoi qu’il en soit, il y a peu de repos. Les soirs et weekend sont sous le signe du travail.

Delo – Donc on fait le jeu n’est actuellement pas rentable à proprement parler et vous vivez des salaires versés grâce à d’autre prestations et contrat si j’ai bien compris.

Acta – Le jeu n’est pas du tout rentable, car il n’est de toute façon pas encore sorti, et pire, nous injectons nos économies dedans, puisque nous n’avons pas d’investisseurs. On va loin dans la prise de risque, finalement, mais c’est parce qu’on y croit, de plus en plus, et parce qu’on veut vivre notre projet jusqu’au bout.

Delo – Est-ce que les membres de l’équipe de CastleProd ont une formation pour développer des jeux vidéo ou c’est plus une passion ?

Acta – Certains membres de CastleProd ont des formations orientées jeux, mais d’autres non. L’apprentissage c’est fait avec la passion. Nous avons quasiment tous, davantage, des études généralistes de dév, graph, et modélisation, par exemple.

Ça va bientôt faire un an et demi que SpaceOrigin est en développement. On a tellement de souvenirs tous ensemble, que la motivation, aujourd’hui, est encore plus profonde. Même si on fatigue, parfois. Et maintenant qu’on sent que la fin est proche, car la bêta approche, on a encore plus de motivation et d’anticipation du soulagement. C’est une aventure humaine incroyable, presque un rêve.

Delo – Pour parler un petit peu plus du jeu, est ce que ce dernier sera évolutif en fonction des retours des joueurs ? De nouvelles fonctionnalités peuvent apparaître au fil du temps ou tout sera plus ou moins figé ?

Acta – À la base, on avait fixé des objectifs, et quelques possibilités d’évolutions. Mais on s’est bien vite rendu compte qu’on voulait toujours mieux, toujours plus libre, toujours plus intéressant, et ainsi certains objectifs n’arrêtent pas d’évoluer, car pris par l’envie, on a toujours tendance à en faire plus, alors qu’il faut savoir s’arrêter… Par contre, certains éléments du gameplay ont été figés sous l’argument « gain de temps », surtout au niveau du développement.

Quitte à revenir re-coder à l’avenir, si le jeu le nécessite, et que la demande s’en fait sentir auprès des joueurs. Donc oui, on a fait en sorte qu’une bonne partie du jeu puisse être évolutive sur certaines fonctionnalités, et nos développeurs ont bossé là-dessus pour le permettre.

Delo – La beta fermée approche à grands pas et la beta ouverte devrait suivre peu de temps après, donc le jeu arrive à la fin de son développement. Une idée sur ce que vous allez faire une fois que votre petit bébé sera sorti ?

Acta – *rires* Dormir… Dormir une semaine entière… Puis se remettre au travail !

En fait, l’idéal serait que SpaceOrigin marche. On en rêve. Et on rêve aussi de pouvoir enfin répondre positivement à ceux qui voudraient rejoindre notre studio, que ce soit en développement, en comm, en community management, ou autres, en fonction des besoins, parce que ce qui nous tient aussi à coeur, c’est de créer du travail. Un travail dans de bonnes conditions, plus égalitaire, et valorisant.

On n’a pas la prétention de réussir à monter un studio idéal, mais on fait vraiment tout pour qu’il soit humain. C’est peut être fou, mais c’est tellement important pour nous d’avoir un travail qui est à la fois une passion, qu’on aimerait pouvoir donner la chance à d’autres d’y arriver aussi. Et si on y arrive, on partirait sûrement sur notre prochaine projet de jeu. Celui qu’on avait avant SpaceOrigin :-). Mais pas seulement. On a plein d’idées sur d’autres jeux et pas forcément sur des jeux par navigateur. On aimerait bien changer de support, ça nous tient à coeur.

Etant moi-même dans des études axées dans le jeu vidéo, ça donne vraiment envie de se lancer et à voir toute la motivation dont fait preuve toute l’équipe et le résultat obtenu pour les premières versions du jeu Space Origin, ca prévoit du très très lourd. CastleProd a vraiment du gros potentiel et j’ai autant hâte de pouvoir jouer à Space Origin que de découvrir leur futurs projets. Un studio à suivre de près.

Pour ceux que ça intéresse, la beta fermée ne devrait plus trop tarder et je vous invite à venir vous inscrire pour tenter de remporter une place pour venir jouer en exclusivité avant la beta ouverte. Pour avoir participé à la phase alpha, je peux dire que j’ai particulièrement adoré le concept et le gameplay.

De plus de nouvelles fonctionnalités vont être maintenant disponible et plutôt que de vous les lister une par une, je vous invite à regarder la première vidéo de SO News, la Web série consacré à Space Origin, qui vous dévoilera tout ce que vous voulez savoir sur l’actualité du jeu ainsi que de son contenu. D’ailleurs, il y a une clef Bêta qui y est cachée.

Categories: News 7 like

Leave a Reply