Alors que nous recevons le mail nous confirmant la commande du prochain Tomb Raider, il nous parait inconcevable d’accueillir ce prochain reboot sans rendre hommage, à notre façon à la série qui forgea notre expérience de joueur à mon frère et moi.

Cette série commence pour nous à la sortie du premier épisode. Ce dernier marque pour mon frère et moi alors âgés de 8 ans, le passage du monde de la console à celui du Pc et de la 3D. Il faut bien le dire, pour nous cette série fut LA claque de notre vision du jeu vidéo. Selon moi, chaque joueur a un ou plusieurs titres personnels qui le marquent au cours de sa vie. Pour nous Tomb Raider fut l’un de ceux-là.

Mais qu’est-ce que Tomb Raider ? Car depuis le premier épisode, la série a beaucoup changé et peut paraître aux joueurs des premiers épisodes, aux antipodes de ce qu’elle fut à l’origine.

Présentation :

Tomb Raider est un jeu d’aventure à la troisième personne. Il peut largement être qualifié de premier grand titre dans cette configuration et instaurera pendant longtemps de nombreuses mécaniques encore utilisées aujourd’hui. Le personnage principal de cette série est Lara Croft, désormais véritable icône du jeu vidéo. C’est une aristocrate anglaise orpheline et ayant hérité d’une fortune colossale, lui permettant de partir en quête d’artefacts et autres reliques. Archéologue de formation et elle a eu pour mentor Wener Von Croy, qui deviendra l’un de ces rivaux les plus connus.

Lara est également une experte en maniement des armes à feu et en gymnastique ce qui « justifie » ses capacités in game. Il faut savoir que le passé de Lara Croft ne sera véritablement dévoilé que dans des épisodes plus tardifs, les premiers de s’attardant que brièvement sur son histoire.

La mécanique du jeu est, pour ainsi dire toujours la même (n’ayant aucunes informations sur le prochain épisode pour nous laisser la surprise nous ne nous avancerons pas sur ce dernier). Des niveaux sous forme de temple, où le but est de récolter différent objets ou clés, permettant d’avancer dans le jeu. Le jeu est également parsemé d’énigmes, dont certaines resterons dans les mémoires comme par exemple la partie d’échec égyptien dans Tomb Raider 4.

Enfin les niveaux sont remplies d’ennemis, que l’on peut diviser en trois grandes catégories : animaux, humains et surnaturels.

Voici une présentation rapide des différents épisodes de la série :

Tomb Raider 1 :

Tomb Raider 1 sortie en 1996, nous présente Lara Croft partant à la recherche du Scion, une relique sacrée ayant un lien possible avec l’Atlantide. Le jeu présentera plusieurs ennemis récurrent au cours de la série tel que Pierre, Larson ou bien entendue Natla.

Les moments marquant :

  • – Les Cavernes et la découverte de la Vallée Perdue.
  • – Le Monument St Francis et ses salles dédiées aux différents dieux grecs.
  • – Le palais de Midas et sa main qui transforme tout ce qu’elle touche en or (les joueurs ayant fait ce niveau savent de quoi ont parlent 😉 )
  • – Le niveau de l’Atlantide et la découverte de son double.

Tomb Raider 2 :

Cet épisode marque l’apparition de nouveaux mouvements comme les roulades en sautant ou en nageant. Mais également l’apparition des véhicules qui constitueront une nouvelle approche dans le parcours des niveaux, ou encore le changement de tenue de Lara au cours de l’aventure.

Dans cet épisode Lara affrontera une organisation mafieuse sous la direction de Marco Bartoli. Cela impliquera l’apparition des ennemis humains de manière plus courante. Ce ne seront plus des personnages liés à l’histoire mais plus utilisé comme des hommes de mains aux services du grand méchant principal !

Le jeu confirme la marque de la série, qui est une association d’énigmes, d’évolution dans les niveaux par le biais de plateformes et d’action contre des ennemis. De plus comme le premier opus, le jeu nous fera voyager. Les niveaux seront variés allant de la muraille de Chine, aux fonds marins en passant par des niveaux plus anthropiques, comme la plate-forme pétrolière.

Les moments marquants :

  • – L’arrivé sur la muraille de Chine.
  • – Venise et l’énigme de l’horloge.
  • – La plate-forme pétrolière sans armes.
  • – Le niveau sous marin avec les requins et les murènes.
  • – Le Tibet, avec ses Yétis et l’apparition de PNJ non hostiles.

Tomb Raider 3 :

La grosse originalité de cet épisode est la possibilité de pouvoir, à la fin de chaque monde, choisir la suite de son aventure. Cela n’a aucune influence sur le déroulement de l’intrigue, mais permet uniquement de pouvoir choisir les différents niveaux que l’on souhaite enchaîner.

L’intrigue se base sur la recherche de fragments de météorites à travers le monde ayant des propriétés particulières. La série s’illustre toujours par des cinématiques d’une grande qualité pour l’époque.

Dans cet opus Lara pourra désormais sprinter sur une courte distance ou encore ramper. Les tenues seront très différentes entre chaque niveau pour mieux coller à l’environnement. Cet épisode est encore aujourd’hui considéré comme le plus difficile de la saga, notamment à cause de la taille des niveaux et de leur parcours labyrinthiques. Les améliorations graphiques sont importantes notamment via les effets de brouillard, de feu ou de lumière. Le sang est également visible lorsque Lara se blesse.

Les moments marquants :

  • – Les statues du temple en Inde qui s’animent.
  • – L’arrivé au Nevada véritable claque graphique à l’époque.
  • – Le niveau Quartier de haute sécurité.
  • – Le Lieu du Crash qui fait fortement penser à un certain film plein de Dinosaures.
  • – Londres et son métro avec la possibilité de pouvoir choisir son chemin dans le niveau. Une première qui sera également possible dans le niveau du Pacifique Sud.

Tomb Raider 4 :

La révélation finale avait lancé bon nombre de rumeurs sur son intrigue. Pour la première fois dans la série, l’ensemble du jeu se déroulera dans un seul pays, l’Egypte. Comme je l’ai déjà fais remarquer dans un post précédent, cela m’avait marqué à titre personnel, car pour moi il fallait pouvoir voyager et l’Egypte n’étais pas mon environnement préféré et de loin…

Cet épisode rompt avec les précédents par son intrigue beaucoup plus portée sur Lara et son histoire. Cette dernière parle beaucoup plus que dans les anciens épisodes de la série. L’intrigue nous place dans une course poursuite entre Lara et son ancien mentor Von Croy pour l’obtention de l’amulette d’Horus susceptible de vaincre Seth. Du point de vue graphique l’héroïne est également beaucoup plus détaillée et possède désormais des animations labiales.

Un nouveau mouvement fait son apparition, le balancement à la corde. Enfin il est désormais possible via l’inventaire de choisir son type de munitions, mais également de pouvoir combiner certain objets afin d’en créer de nouveau.

Bien que l’on ait pu reprocher, comme je l’ai fais, une linéarité dans l’environnement, le jeu est très bon. On retrouve ici tous ce qui fait le succès de la série et pour l’avoir refait ces dernières semaines, je dois dire que mon avis a changé.

Les développeurs nous ont donné un jeu complet où chaque niveau est différent et aborde les énigmes d’une manière originale.

Les moments marquants :

  • – Le niveau avec Lara adolescente.
  • – La découverte du tombeau de Seth.
  • – Le Niveau en train.
  • – Alexandrie.
  • – Le Gardien du Temple.
  • – La fin, improbable et surprenante.

Tomb Raider 5 :

Sur les traces de Lara Croft sort en 2000 et possède les même capacités techniques que l’épisode précédent sans pour autant se contenter d’un seul pays pour baser tout son gameplay. Et c’est finalement assez agréable d’avoir à sa disposition un jeu offrant différents environnement plutôt qu’un seul. Le jeu ne suit pas une intrigue particulière mais nous fait revivre les souvenirs d’aventures de Lara à travers le récit de ses proches.

Cet épisode de très bonne qualité marquera surtout la fin du moteur graphique de la saga. En effet en ce début des années 2000 il devient nécessaire à Core Design de faire évoluer la série d’un point de vue technique.

Le jeu nous proposera des aventures originales, du fait de l’absence réelle d’intrigue.

Les moments marquants :

  • – Le niveau sur l’île, sans armes, avec Lara adolescente et dans un milieu résolument mystique.
  • – La Tour VCI, résolument orientée Splinter Cell.
  • – Le cuistot dans le sous marin.

Tomb Raider 6 :

L’ange des ténèbres sort en 2003 soit la plus longue attente entre deux épisodes de la série. Ce jeu devait être la transition de la saga vers un renouvellement. Graphiquement le jeu est beau mais tranche énormément avec ce que les joueurs ont connu. La maniabilité de Lara est en revanche très très lourde sur PC et le jeu souffre de nombreux bugs, comme la disparition de certains personnages lors des dialogues.

L’intrigue se base sur l’enquête de Lara, sur le meurtre de son mentor, Von Croy. Cette dernière est recherchée par la police parisienne et devra prouver son innocence.

Les bases du gameplay reste les même avec l’apparition de phases où il faudra nécessairement gagner en force. Bon nombre de joueurs ont été déboussolés sur cet épisode et les critiques ne furent pas des plus glorieuses. Pour avoir terminé le jeu, on doit dire que ce dernier est bon mais est trop éloigné de ce que fut la série, et c’est ce qui causa sa perte.

L’échec commercial de cet opus et les mauvaises critiques, amena Eidos à confier la saga à un autre studio, Crystal Dynamics. Cela entraina par la suite le retrait de Core Design dans le monde vidéo-ludique.

Les moments marquants :

  • – Les dialogues interactifs avec les personnages, donnant une nouvelle perspective au jeu.
  • – Le niveau du Louvre.
  • – Le fais de pouvoir jouer un autre personnage que Lara.
  • – Les différents monstres.

Tomb Raider 7 :

Tomb Raider Legends est le premier épisode du studio Crystal Dynamics, sorti en 2006. Cet épisode avait la lourde responsabilité de faire oublier le précédent opus et de revenir aux sources de la saga.

Le jeu retourne donc véritablement aux sources de la saga. L’intrigue porte sur la recherche qu’effectue Lara concernant la disparition de sa mère lors d’un crash en avion. Le jeu nous permet de nouveau de voyager à travers différents environnement à travers le globe. Il faut ajouter que cet épisode se rapproche beaucoup plus d’un film dans sa narration, ce qui tranche avec les deux derniers épisodes.

Enfin le jeu se veut, plus action que les anciens épisodes.

Les moments marquants :

  • – La Bolivie et le retour de la recette ayant fait ses preuves.
  • – L’apparition des QTE (en bien ou en mal à vous de juger).
  • – Le Kazakhstan et son boss.
  • – L’Angleterre et son serpent.
  • – La présence d’Excalibur.

Tomb Raider 8 :

Tomb Raider Anniversary fait suite, et fait partie de la trilogie de Crystal Dynamics. Ce jeu est n’y plus n’y moins qu’un remake du premier épisode de 1996. Le jeu ressemble en tout point au premier avec des niveaux remaniés pour notre époque. Le jeu est néanmoins beaucoup plus facile que la première version. On notera l’apparition plus fréquente de QTE et le la jauge de concentration pour effectuer des tirs précis. L’intrigue est exactement la même que le volet d’origine et nous rappelle l’histoire pour l’épisode suivant.

Les moments marquants :

  • – La redécouverte des anciens niveaux.

Tomb Raider 9 :

Dernier épisode de la trilogie de Crystal Dynamics, Tomb Raider Underworld termine la quête de Lara pour retrouver sa mère. Le jeu est encore amélioré graphiquement mais souffre à sa sortie de nombreux bugs, notamment de collision.

Ici encore nous voyageons à travers le monde pour retrouver différentes reliques. L’intrigue fera revenir la plus grande ennemie de Lara, Natla et justifie la piqûre de rappel liée au remake.

Les moments marquants :

  • – La plongé en Méditerranée, une grosse baffe graphique.
  • – Le retour de son clone.
  • – Le niveau dans le bateau.
  • – Le maniement du marteau de Thor.

A la veille de la sortie du prochain opus, s’annonçant comme le renouveau de la série, il nous paraissait nécessaire de rendre hommage à une série, qui a pour ainsi dire, créée un genre. Sans Tomb Raider, il n’y aurait pas eu d’Uncharted et autre jeux du genre. Au-delà de nous proposer une héroïne hyper sexy, le jeu a marqué le genre et créé de véritables bases de gameplay aujourd’hui encore utilisées.

Sans savoir à quoi s’attendre  nous attendons patiemment ce nouvel épisode, espérant que la surprise sera au rendez vous. Lara Croft n’est pas seulement une héroïne agréable à regarder, non ! C’est une fenêtre sur les gosses que Deloriand et moi étions, qui devant notre Pc, l’un regardant l’autre  jouer à tour de rôle, tremblaient de peur dans ces couloirs sombres, de peur de tomber sur un monstre ou un piège.

Au fond, cet article n’est que ça, un hommage de deux gamins ayant grandi avec une saga. Certain ont eu FF ou Zelda, nous c’est TOMB RAIDER !

Categories: Dossier 1 likes

4 Responses so far.

  1. Badgones-1985 dit :

    Excellent Article :)

    J’ai commencé le nouvel Opus. 15 minutes. Il est visuellement magnifique.
    C’est tout ce que je te spoilerai :)

  2. […] Deloriand : [Dossier] Tomb Raider […]

  3. […] un reboot de la série pour en revenir aux origines de la saga Tomb Raider. Ayant joué à tout les précédents épisodes et ayant également lu de très bonnes critiques sur toute la toile, j ’attendais de ce […]

  4. La saga Tomb Raider restera à jamais l’une des meilleures pour moi. Elle représente mes débuts sur la PlayStation 1. J’ai passé d’excellents moments à jouer avec Lara Croft, même si avant, elle n’était pas aussi magnifique que maintenant, lol.

Leave a Reply