Aujourd’hui il est temps de sortir son fusil sniper et ses jumelles car on va parler de Sniper Elite 3. Edité par 505 Games et développé par Rebellion, ce nouvel opus est sorti il y a quelques temps et j’ai pu recevoir une version Xbox 360 pour le blog.

Éditeur : 505 Games
Développeur : Rebellion
Type : Action / Inflitration
Plateformes : Xbox 360, PS3, Xbox One, PS4, PC
Sortie : 27 juin 2014

Depuis quelques temps, je trouve beaucoup plus intéressant d’analyser un jeu vidéo sur l’expérience du joueur et son ressenti, que de se concentrer sur des éléments uniquement techniques comme les graphismes ou le gameplay par exemple.

C’est ce que j’avais fait avec The Last of Us et ce que j’essaye de faire depuis, avec plus ou moins de réussite. Il faut bien avouer que ce type d’analyses vidéo-ludiques n’est pas si facile que ça à réaliser, sinon tous le monde en ferait… Oh Wait !

Pour en revenir sur Sniper Elite 3, j’ai essayé d’appliquer ce type de raisonnement mais hélas parfois, ça ne fonctionne pas. Et pourtant je suis très client des jeux mettant en scène des snipers. Je suis pour ainsi dire leur cœur de cible et j’adore tous ce qui est infiltration, analyse des lieux, des mouvements des ennemis, des rondes, des patrouilles, des tirs millimétrés ou poil de couille, etc.

Qu’est ce qu’il ne fonctionne pas ?

Le jeu est truffé de bugs… Il serait assez long de développer une liste complète, mais pour ne citer que les principaux nous avons d’énormes soucis de collisions notamment avec les cadavres des ennemis qui nous font des crises d’épilepsie en mourant. Des murs invisibles nous empêchant de passer à certains endroits alors qu’il y a bien la place ou qui empêchent les ennemis de vous voir alors que vous êtes à un mètre d’eux et bien en face.

Mais là encore, ça reste acceptable quoi qu’un peu frustrant. Arrive ensuite le moment où, après avoir minutieusement calculé mon tir depuis un clocher prévu à cet effet, celui-ci fini encore une fois dans un mur invisible. Je me déplace, je re-vise et idem. Je descends du clocher, je rere-vise et toujours pareil ! Là ça en devient carrément gênant il faut bien l’avouer.

On est dans un jeu de Sniper, je trouve un ennemi armé de fusil de précision qui est caché sur un toit. Je m’allonge, je prépare mon tir et tout ça pour rien. Mais ce n’est pas tout, car pour pouvoir tuer cet imbécile j’ai du m’éloigner d’au moins 200 mètres de ma position initiale (qui à la base est prévue pour ce tir je vous le rappelle) et donc je n’avais plus de couverture sonore pour mes tirs.

Car oui, l’un des avantages du jeu il faut bien le reconnaître, c’est qu’il propose des éléments du décor permettant de couvrir ses tirs et éviter de se faire repérer. Même s’ils sont peu diversifiés et que j’aurai aimé trouver autre chose que de simples générateurs électriques… Mais dans mon cas, j’ai du sacrifier ma discrétion pour un seul foutu sniper ce qui est, vous en conviendrez, assez peu productif dans ma tentative d’infiltration « discrète ».

C’est à partir de ce moment là que j’ai sorti la Thompson et que j’ai commencé à tirer dans le tas sans trop réfléchir. Le pire étant que ça passe… J’ai fait donc la moitié du jeu en mode sniper et l’autre moitié en mode bourrin pour en finir rapidement.

Une enorme deception

Sniper Elite 3 m’a énormément déçu, déjà parce que j’avais pu le tester quelques semaines avant sa sortie grâce à 505 Games et qu’il m’avait fait une très bonne impression. Le jeu avait l’air étudié, peaufiné et graphiquement c’était une vraie réussite. Ses nouveaux décors basés sur l’Afrique du Nord sont tout simplement magnifiques et son contexte historique permettait réellement d’en faire un très bon jeu.

Mais le jeu s’embourbe dans ses bugs et donne une impression de « pas fini ». Et je ne vous parle même pas du scénario qui tiens sur un bout de papier et dont la scène de fin m’a fait me cogner la tête contre les murs tellement c’était superficiel et mal traité.

Avec un tel contexte historique, je me demande comment ils ont pu passer autant à coté et proposer un jeu qui partait avec de bonnes intentions mais qui est, et je le dis à contre cœur, raté…

Voila pourquoi il m’a été impossible d’analyser ce jeu sur mon ressenti plutôt que sur ses aspects techniques, car celui-ci vous sort complètement de son histoire et de son ambiance. Pas de pression pour le joueur, pas de réelles inquiétudes de se faire repérer par les ennemis, seulement de la frustration et une envie d’en finir rapidement. Et même les tirs au ralenti avec impacts en vision rayons-X n’y aura rien changé (même si c’est toujours aussi cool ça par contre :3).

Je précise néanmoins que j’ai pu y jouer uniquement sur ma version Xbox 360 et que n’ayant pas de connexion internet sur cette dernière je n’ai pas pu réaliser les différentes mises à jour (si elles existent). Néanmoins, il est difficile de croire qu’un jeu en 2014 puisse sortir avec ce degré de finition hélas trop peu satisfaisant.

Categories: Test jeux 0 like

3 Responses so far.

  1. Flo dit :

    Donc pour résumé, sur le papier SE3 promettait d’être bon, voir très bon et puis finalement, le nombres affolants de bugs en tout genre et tout le temps ont ruinés le plaisir de ce 3ème épisode.
    Il faudrait voir s’il y a toujours ces bugs APRÈS les mises à jour. Peut être qu’elles ont été virées. :)

    PS : Si tu ne veux plus ce jeu, je suis prêt à t’en débarrasser. 😛

    • Deloriand dit :

      C’est ça, mais honnêtement j’ai de gros doute surtout que Gronemo a aussi joué au jeu et il avait toutes les maj sur sa console ^^ et tu connais son avis sur la question ;).

      PS : Des que mon popa aura fini le jeu je peux te le préter si tu veux 😉

      • Flo dit :

        Oui oui je sais, vous n’avez pas arrêter de vous plaindre. ^^
        Moi je verrai ça de moi même. J’aime bien râler aussi de temps en temps. 😛

        PS : Oui je veux bien te l’emprunter des que popa aura fini son voyage à « bugland ». ^^

Leave a Reply