S’il nous faut retenir des titres dans la catégorie des jeux de plateforme, trois jeux sortiront du lot durant la période 2013-2014.
– Super Mario 3D World
– Donkey Kong Country Tropical Freeze
– Rayman Legends

Ces trois titres ont établie de nouvelles références dans le domaine et marqueront pendant longtemps notre expérience de joueur. Ainsi, nous vous proposons aujourd’hui un test de chacun de ces titres. Comme vous vous en doutez, ces tests auront lieu sur Wii U.

Et on commence par Super Mario 3D World !

Éditeur : Nintendo
Développeur : Nintendo
Type : Plateformes
Plateforme : Wii U
Sortie : 29 Novembre 2013
Classification : Tous publics

Super Mario 3D World (ou SM3DW pour simplifier) fut le jeu de la fin d’année 2013 avec certainement le plus d’attentes concernant les joueurs. Le jeu se devait d’être le digne successeur de Mario Galaxy, de proposer une première expérience HD concernant un Mario en 3D, et d’être accessible à tous sans pour autant rebuter les joueurs expérimentés par une facilité trop importante.
Bref, vous l’aurez compris la tâche n’était pas simple…

Une fois lancé le jeu se présente sous la forme d’une carte, à la manière des New Super Mario Bros. Vous êtes libres de vous baladez librement sur cette dernière, même s’il faudra terminer les stages au fur et à mesure pour débloquer les suivants.

Dans chaque stage, vous aurez à accomplir trois objectifs :
– Ramasser trois étoiles vertes disséminées dans le niveau et qui seront nécessaires pour avancer dans l’aventure.
– Ramasser un tampon, qui vous sera utile, notamment pour vous exprimez sur le Miiverse.
– Atteindre le sommet du drapeau de fin de stage.

La difficulté est progressive et permet ainsi de comprendre toutes les mécaniques de jeu. En effet contrairement à Rayman, la maniabilité de Mario est un peu plus subtile.
Les puristes de la série le savent déjà mais Mario possède différents mouvements selon les touches de la manette. Au-delà du sprint ou du saut, il vous sera nécessaire de maîtriser l’ensemble des mouvements de notre plombier rondouillard si vous voulez prétendre au 100 % de fin de jeu.

Vous découvrirez que Mario saute de différentes manières selon sa vitesse, le nombre de saut déjà effectués ou si vous sautez sur un ennemi. Vous verrez également que le saut long est possible en appuyant sur la gâchette du gamepad.

Toutes ces combinaisons de touches seront maîtrisables au fur et à mesure de l’aventure et de manière progressive. La progression, parlons en justement. De nombreuses critiques se sont élevées concernant la difficulté. Selon moi cette dernière est bien dosée. En effet les stages augmenteront en difficultés au fur et à mesure de la progression dans le jeu. Les niveaux bonus proposeront d’ailleurs un challenge très appréciable à même de mettre nos compétences à l’épreuve.

C’est donc un jeu bien construit au niveau de sa difficulté mais qui deviendra en effet très simple selon l’utilisation des costumes et notamment celui du chat. Si l’on retrouve les classiques de la série comme la fleur de feu ou le raton laveur, le costume de chat est la grande nouveauté de cet opus.

Autant le dire tout de suite, au-delà d’un style très discutable (oui bon je n’aime pas les chats), ce costume est pour moi beaucoup trop déséquilibré. En effet, ce dernier vous permet non seulement d’attaquer les ennemis, d’avoir une attaque double saut, mais aussi de monter au mur et pire, de monter au drapeau.

Clairement ce costume s’adresse aux débutants plus qu’aux joueurs expérimentés et l’on regrettera que certains bonus ne soient accessibles qu’avec ce dernier.
Au passage précisons que la présence du costume en or est toujours là. Issue de la série des NSMB, ce costume vous sera proposez lorsque vous cumulerez un nombre important d’échec lors d’un stage. Pour rappel ce costume vous rend parfaitement invincible aux ennemis et aux pièges.

Avant de parler de l’aspect technique, il me faut évoquer les niveaux et leur design. Clairement ce point est la grosse qualité du jeu. Chaque niveau vous proposera une nouvelle idée, qui se renouvellera constamment. Que se soit la direction artistique ou l’agencement des niveaux, vous serez toujours surpris par une nouvelle idée. Cela est d’autant plus remarquable que les niveaux sont nombreux et que l’on ne ressentira à aucun moment un sentiment de déjà vu. Le comble pour un jeu de plateforme !

Du point de vu technique le jeu est impeccable. Graphiquement cela correspond à la qualité que l’on peu attendre d’une production Nintendo. C’est beau, fluide et la direction artistique est inspirée.

Petit bémol sur les caméras qui auront tendances à légèrement faire douter sur la profondeur. Néanmoins rien de bien méchant. En revanche, le multi-joueurs et la gestion de la caméra m’a laissé perplexe. En effet celle-ci se fixe sur un joueur et les autres doivent suivre s’ils ne veulent pas mourir. Un peu brouillon parfois.

Côté bande son, nous avons droit à une composition brillamment maîtrisée. Si les nouveaux thèmes du jeu vont chercher dans les sonorités plutôt jazz, l’ensemble est à chaque fois parfaitement en accord avec le niveau du jeu. Nous retrouverons également les morceaux classiques de la série, allant jusqu’à Mario Galaxy.

En finalité SM3DW se pose comme une vraie réussite. Tant sur le plan technique que ludique, Nintendo nous montre ici que la série n’est pas trop vielle et sait encore surprendre. Proposant un challenge progressif et des idées novatrices, ce titre est aujourd’hui un indispensable de la plateforme. Je vous donne rendez-vous pour le prochain test, celui de Rayman Legends 😉

– Spartan F57 –

  • Une réalisation technique au top
  • Le gameplay, simple, profond, du Mario quoi, souvent copié mais jamais égalé
  • La durée de vie
  • La caméra capricieuse par moment
  • Le costume de chat un peu trop cheaté (et pas beau)
Categories: Test jeux 0 like

Leave a Reply